Rules of the game #3 Targeting

Introduction

Suite à une vidéo postée sur les réseaux sociaux d’un targeting qui fait actuellement le buzz, je me suis dit qu’il serait bon de continuer la série explicative des règles.
Pour rappel, voici les 2 premiers documents que je vous invite à retourner lire en cas de manquement :
  1. Interférences de passe
  2. Kickoff et punts
Nous jouons depuis cette année avec les règles IFAF (et non plus NCAA). Par souci de précision, j’ai donc traduit les règles de l’anglais en respectant un maximum le sens des mots utilisés.
Les avis et jugement personnels n’engagent que moi, et ne font certainement pas l’unanimité de chaque arbitre.
Ci-dessous, une des notes d’introduction du cahier de règles, rédigée donc en 2018 :
En 2009, nous (IFAF) avons introduit une règle interdisant le contact forcé avec le casque et ciblant un adversaire sans défense. Ces actions sont maintenant deux règles distinctes : a. Ciblage et contact forcé avec la couronne du casque (Règle 9-1-3) et; b. Ciblage et contact forcé dans la tête ou le cou d'un joueur sans défense (Règle 9-1-4). 
L'utilisation du casque comme arme et le contact intentionnel (ciblé) dans la tête ou le cou sont de graves problèmes de sécurité. Les pénalités pour fautes sous 9-1-3 et 9-1-4 incluent la disqualification automatique. Nous continuons à souligner aux entraîneurs et aux arbitres qu'ils doivent être diligents pour s'assurer que les joueurs comprennent et respectent ces règles.La Règle 2-27-14 définit et énumère les caractéristiques d'un joueur sans défense.
En résumé, vous avez déjà tout lu. Mais je vous conseille d’aller jusqu’à la fin. (Et te remercie d’ores et déjà d’avoir lu jusqu’à ce point)

Targeting : ce que dit le règlement

RULE 2, SECTION 35, ARTICLE 1
Un "Targeting" a lieu quand un joueur vise un opposant dans le but de l'attaquer avec une certaine force de contact qui va au-delà d'un tacle régulier, d'un bloc régulier, ou dans le but de jouer la balle. 
Voici plusieurs indicateurs (parmi tant d'autres) qu'il s'agit d'un targeting :
a. Le joueur se lance et "attaque" l'adversaire, en décollant ses pieds du sol et en allant vers l'avant et vers le haut, afin de générer un contact forcé dans la région "tête à nuque" de l'adversaire.
b. Plier ses jambes pour ensuite faire un mouvement vers le haut et l'avant pour attaquer la région "tête - nuque", même lorsque les pieds restent en contact avec le sol.
c. Tout contact initié par le casque, les épaules, les avant-bras, les poings, les mains, les coudes, dans la région "tête-nuque" 
d. Baisser sa tête avant le contact en l'initiant avec la couronne de son casque
RULE 9, SECTION 1 
ARTICLE 3.Nul joueur ne peut cibler et contacter avec une force certaine un adversaire avec la couronne de son casque. La couronne d'un casque est la partie supérieure au-dessus de la grille. Cette faute nécessite qu'au moins un des indicateurs d'un targeting ait lieu.PÉNALITÉ − En plus des 15-yard de pénalité, éjection automatique du joueur.
ARTICLE 4. Nul joueur ne peut cibler et contacter avec une force certaine un adversaire sans défense dans la zone tête-nuque en initiant le contact avec le casque, l'avant-bras, la main, le poing, le coude ou l'épaule. Cette faute nécessite qu'au moins un des indicateurs d'un targeting ait lieu.PÉNALITÉ − En plus des 15-yard de pénalité, éjection automatique du joueur.
Alors, qu’est-ce qu’un joueur sans défense ? On y arrive.

Joueur sans défense

RULE 2-27/DefinitionsARTICLE 14. Un joueur sans défense est un joueur qui, en raison de sa position physique et de sa concentration, est particulièrement vulnérable aux blessures. Quand en question, il est dit "sans défense".
Voici des exemples de joueurs sans défense (mais ne sont pas limités à ça) :a. Un joueur dans l'acte de, ou juste après avoir lancé une passe.b. Un receveur qui tente d'attraper une passe avant, ou en position de recevoir une passe arrière, ou qui a complété un catch et n'a pas eu le temps de se protéger ou n'est pas clairement devenu porteur d'un ballon.c. Un botteur dans l'action de ou juste après avoir botté une balle, ou pendant le coup de pied ou le retour.d. Un retourneur de kick essayant d'attraper ou de récupérer un coup de pied, ou quelqu'un qui a complété une prise ou une récupération et qui n'a pas eu le temps de se protéger ou qui n'est pas clairement devenu porteur d'un ballon.e. Un joueur au sol.F. Un joueur clairement hors du terrain.g. Un joueur qui reçoit un bloc aveugle. Un bloc aveugle est un bloc où un joueur de toute évidence, ne peut pas voir le bloqueur adverse venir de lui.h. Un porteur de balle déjà à la portée d'un adversaire et dont la progression vers l'avant a été arrêtée.i. Un quarterback à tout moment après un changement de possession.j. Un porteur de balle qui a manifestement abandonné de maintenir sa poussée vers l'avant et est poussé vers l'arrière. En exemple, un joueur en possession de la balle, reculé par un ou plusieurs joueurs et ayant manifestement.

TL;DR

Tout joueur contactant dans la zone tête-nuque un adversaire repris de cette liste de joueur sans défense en l’initiant avec le casque, l’avant-bras, la main, le poing, le coude ou l’épaule, commet un targeting.

Avis personnel

  • L’article 4 (Contact sur un adversaire sans défense dans la zone tête-nuque) est une règle clairement créée pour protéger les joueurs offensifs des blessures à la tête (commotion …) et à la nuque/colonne.
  • L’article 3 (contact initié avec la couronne de son casque) est clairement une règle créée pour protéger les joueurs défensifs des blessures de la colonne.
Il faut, selon moi, donc prendre en considération les objectifs initiaux de ces articles lorsqu’on flague un joueur d’un targeting, et clairement mettre en balance la faute et les lourdes conséquences (15 yards et disqualification pour 4 quart-temps consécutifs) du joueur.
Doit-on prendre en compte les tailles des joueurs ? Un joueur qui fait 1m97 va avoir du mal à mettre son casque dans l’épaulière d’un joueur faisant 1m50 d’autant plus s’il plie ses jambes. Cela doit-il rentrer en compte ?
Il est encore plus indispensable de percevoir l’intention des joueurs concernant la volonté d’utiliser ou non son casque comme une arme.

Le .gif ci-dessus montre une action sifflée comme targeting même après révision vidéo des arbitres. Les réactions des gens ont été mitigées sur la faute, pointant du doigt le fait que le porteur de balle se penche tellement en avant qu’il était inévitable de la part du plaqueur d’éviter le contact casque contre casque, ainsi que le fait que le contact n’ait pas été initié par la couronne, et que le porteur de balle n’était —par règle— pas sans défense.

Targeting avec sa main ?

ARTICLE 4. Nul joueur ne peut cibler et contacter avec une force certaine un adversaire sans défense dans la zone tête-nuque en initiant le contact avec […] la main […].
Ça semble fou, mais un targeting peut aussi être sifflé pour un contact dans le casque avec sa main. Je vous invite à regarder cette vidéo.

Revenons à nos oignons.

Observations

Le porteur de balle n’est pas sans défense. Le contact n’est pas initié dans la zone tête – nuque. Le plaqueur se jette bien en avant, mais a-t-il l’intention d’utiliser son casque comme une arme ? Ou plutôt a-t-il l’intention de mettre un contact avec son épaule droite ?
(On est d’accord, ce type doit juste tendre ses bras … )
Si faute il y a, c’est dans l’intérêt de protection du #47 rouge, pas du coureur blanc. (article 3)
En d’autres termes …

C’est compliqué.

Quels sont vos avis sur les différents exemples donnés ? C’est un débat qui regarde autant les joueurs, que les coaches et les arbitres.
Merci de m’avoir lu,
Mathieu

One team. One family. One heartbeat.

Démarrez une conversation